CalendrierFAQRechercherMembresGroupesAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
Message
 

 Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur


 
 


Avatar : Im Jin Ah (Nana)
Métier : Aucun job (ancienne hikikomori)
Famille : Ses deux parents s'inquiétant pour elle IRL, et un frère qu'elle espère ne pas trouver à Aincrad ...
Messages : 54
Date d'inscription : 21/03/2016
Cors : 53

MessageSujet: Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks   Lun 30 Mai - 4:41


ARISU NISHIMURA
"We are the heroes of our time, Heroes, oh whoa…, But we’re dancing with the demons in our minds"
 

Bonjour ou bonsoir, chers compatriotes piégés. Mon nom à moi, c'est Arisu (signifie "de noble lignée") Nishimura ! Je suis né(e) le 25 février à Tokyo au Japon. Je suis un(e) jeune gameur(se) de 25 ans. Je suis hétérosexuelle et actuellement célibataire. On me dit souvent que je ressemble à Im Jin Ah (Nana). Je fais partie du groupe Les bêta-testeurs.


anecdotes
Arisu est la cadette d'une famille de deux enfants, elle a un grand frère de deux ans son aîné ● Ses parents travaillent tous deux pour un grand cabinet d'avocat et sont très réputés ● Elle est une hikikomori, l'homologue japonais du nolife, c'est suite à un harcèlement moral répété par ses anciennes camarade de classe qu'elle s'est enfermée dans ce monde de jeux vidéos à l'âge de 14 ans ● Elle loge toujours chez ses parents ● Elle s'est mise à sortir plus souvent de sa chambre au fur et à mesure des années, laissant son côté hikikomori disparaître peu à peu ● Elle n'a pas de boulot étant donné qu'elle n'a jamais eu l'occasion de terminer ses études ● C'est grâce à son frère qu'elle arrive à fréquenter l'extérieur même si elle a toujours peur des gens ● Il n'en reste pas moins qu'elle apprécie toujours autant les jeux vidéos ● La jeune femme ne fait rien de ses journées à part rester chez elle la plupart du temps ● Elle est entrée dans une école spéciale il y a peu créée par une personne ayant été aussi un hikikomori, qui pourrait lui permettre d'avoir un diplôme reconnu ● Elle espère un jour trouver de l'emploi dans la mode.
caractère
Butée ● Serviable ● Timide ● Digne de confiance ● Sensible ● Observatrice ● Curieuse ● Perfectionniste ● Distraite ● Réfléchie ● Ambitieuse ● Téméraire ● Sincère ● Prudente ● Réservée ● Impulsive ● Émotive ● Inventive ● Aventureuse ● Énergique ● Discrète ● Anxieuse ● Maladroite ● Respectueuse ● Raisonnable ● Bavarde ● Protectrice ● Solitaire ● Spontanée ● Naturelle ● Sympathique ● Logique

on ne change pas le passé

Deuxième née dans la famille Nishimura, Arisu a très vite trouvée sa place auprès de ses parents et de son frère aîné prénommé Tatsuya (signifie "flèche de dragon"). Son frère a toujours été un exemple pour la fillette, et on peut dire qu'il adorait s'occuper de sa petite sœur. Leurs parents étaient toujours trop occupés par leurs boulots respectifs pour prendre le temps de jouer avec leurs enfants. Avocats dans un grand cabinet japonais, ils n'avaient jamais énormément de temps à passer avec les deux enfants tellement leur travail leur prenaient beaucoup de temps. Les deux enfants Nishimura devaient trouver de quoi s'occuper à deux. C'est Tatsuya qui aidait Arisu avec ses devoirs quand elle ne s'en sortait pas, tandis qu'il devait se débrouiller seul ... Arisu essayait toujours tant bien que mal de comprendre les devoirs de son grand frère pour l'aider elle aussi, mais elle n'y ait jamais parvenue. Elle l'aidait autrement, en l’encourageant avec des paroles adorables ou en lui faisant des dessins. Arisu avait toujours été très proche de son frère. Et malgré le fait que ses parents n'avaient jamais énormément de temps pour eux, elle les aimait de tout son cœur car elle savait qu'ils travaillaient tous les deux très dur pour l'avenir de son frère et son avenir à elle.


La fillette qu'était Arisu s'épanouit de jour en jour, l'école maternelle était son terrain de jeu préféré. Et c'est chaque matin qu'elle enfilait son uniforme, avec l'aide de sa mère, pleine d'enthousiasme. Arisu adorait l'école, ses amies et son professeur. La fillette était joyeuse et pleine de vie. Elle arrivait à se faire des amies facilement et s'entendait avec tout le monde. Si elle pouvait choisir un moment de sa vie à revivre ce serait certainement celle-ci. Aucun tracas, que ce soit chez elle ou à l'école. Pas de grand choix à faire dans sa vie. Bref, la belle vie ! Ce fût le cas encore lorsqu'elle grandit et qu'elle passa à l'école primaire. Bien qu'elle allait en dernière année devoir choisir un collège puis un lycée pour continuer ses études et choisir son orientation, elle ne s'en préoccupa que le moment venu. Cependant, vu la réputation de ses parents, elle se devait d'exceller et d'avoir de bonnes notes. Commença alors la période où elle se mettait à étudier deux à trois heures chaque jour en rentrant de l'école. Elle ne voulait pas décevoir ses parents. Elle ne voulait pas que la honte s’abattent sur eux si elle venait à ramener une note en dessous du 90 sur 100. Mais elle pouvait compter sur l'aide de Tatsuya si elle ne s'en sortait pas, bien que lui étudiait chaque jour. Elle avait à nouveau suivit son exemple. Et sans le savoir comme bons nombres de petits japonais.


Qu'est-ce qu'il s'est passé Ari ? Pourquoi tu as le visage dans cet état-là ?! s'exclama sa mère.

C'est rien maman, je suis tombée en cours de sport. répondit Arisu.

Ce n'était évidement pas vrai. La jeune adolescente qu'était Arisu venait à peine d'entrer au collège et au vu de sa situation financière plutôt aisée, elle s'était faite des ennemis. Et pas du genre très tendre. L'adolescente pensait que sa première année allait être difficile au niveau de ses études mais pas moralement. Pas à ce point-là. Les coups, coupures et autres blessures, elle les avait parce qu'elle le méritait selon ses camarades de collège, les plus âgées au collège ainsi que des adolescentes de son âge, l'avaient prise pour bouc émissaire et lui rendait la vie impossible. Racket, coups, rumeurs et chantage ... Elle s'y était habituée à force, elle n'essayait plus de fuir quand elle les voyait débarquer. Elle avait prit le risque la première fois d'aller se plaindre au directeur, qui avait alors prit à partit les demoiselles coupables, leur faisant promettre de ne plus recommencer. Cela n'avait fait qu'empirer les choses parce que dès ce jour, leurs coups se faisaient plus violent, elles demandèrent plus d'argent et harcelèrent Arisu jusqu'à mettre des mots de menaces dans son casier. Oui, dès ce moment-là l'adolescente avait prit peur et décida de ne plus se plaindre à personne. Elle vivait un enfer et le mensonge était devenu son lot quotidien lorsque sa famille lui posait des questions. Quelle honte elle aurait eu en leur expliquant ce qu'elle vivait. Arisu continuait à maintenir un niveau scolaire très haut, elle fût même obligée de faire les devoirs et dissertation de ce groupe de fille. Quitte à manquer de sommeil et à s'endormir en cours. Ses professeurs ne comprenaient pas comment elle parvenait à avoir d'aussi bonnes notes et à s'endormir comme elle le faisait. Arisu continua à survivre, parce que ce n'était plus vivre pour elle, comme ça jusqu'à la rentrée de ses 14 ans où elle tenta de se suicider dans sa salle de bain. C'est grâce à son frère qu'elle s'en est sortie. Dès ce soir-là, elle avait compris qu'elle ne pouvait plus rien cacher à ses parents et à son frère.


Après sa tentative de suicide, Arisu resta cloîtrée chez elle. Au départ, elle faisait encore quelques allées et venues jusque dans le salon, et la salle à manger pour partager les repas avec sa famille. Puis sa présence se fît moindre. Elle décida du jour au lendemain de ne plus mettre les pieds au collège et d'ainsi ne jamais continuer ses études. Elle avait trop souffert et ne voulait plus revivre l'expérience qu'elle avait subit. Ses parents avaient eu l'occasion de discuter avec le directeur, ce dernier expliquant qu'Arisu s'était plainte une fois et qu'il n'y avait jamais eu de suite. Rien pour attaquer les bourreaux de leur fille. Ce fût dur pour eux de voir leur filles si enjouée habituellement, devenir l'ombre d'elle-même. Arisu se mit à vivre recluse dans sa chambre, n'y sortant que pour aller au toilette et se doucher. Elle était devenue ce que l'on appelle une hikikomori. Ses parents comprenaient sa situation, ne pouvant lui en vouloir de rester enfermée ... Elle ne voulait voir personne, ne parler à personne. Même la relation presque fusionnelle qu'elle partageait avec son frère s'estompait. Elle sait qu'elle lui faisait du mal à ne plus vouloir lui adresser la parole, aujourd'hui elle s'en veut. Mais elle sait à présent qu'il ne lui en a jamais tenu rigueur. Sa mère lui préparait ses repas tous les jours, déposant les plateaux à terre contre sa porte. Il lui arrivait parfois de passer des journées sans manger, dans son lit à garder les yeux ouverts dans le vide. Puis son frère, féru de jeux vidéos décida de lui laisser sa console sur le pas de sa porte avec quelques jeux. Elle passa à partir de ce moment-là des jours entiers éveiller pour suivre les aventures des personnages qu'elle contrôlait, suivre les histoires extraordinaires. Les mondes qu'elle rêverait de parcourir. Ces jeux égaillèrent ses journées moroses ! Elle remercia intérieurement un nombre incalculables de fois son frère pour lui avoir confié sa console. Elle revivait peu à peu. Elle mangeait tous les jours les plateaux repas de sa mère. Elle laissait à présent des mots de remerciement. Mais Arisu ne se montrait toujours pas en dehors de sa chambre. Ayant toujours trop honte de son geste, et ayant toujours trop honte de n'avoir jamais discuté avec sa famille des problèmes qu'elle avait. De jour en jour, son frère frappait à sa porte, laissait des mots et parfois tentait de discuter avec elle. Un jour, il l'attendit près du plateau repas pour apercevoir sa sœur avec qui il n'échangeait plus que des lettres. Prise au dépourvue, Arisu resta bloquée au pas de la porte sans savoir comment réellement elle devait réagir. Son frère l'a prit dans ses bras. Un torrent de larmes s'échappa des yeux de la demoiselle. Cela faisait quoi ? Près de huit ans sans avoir réellement mit un pied en dehors de sa chambre. Huit ans qu'elle n'avait pas vu filer ... C'était beaucoup pour sa famille. Mais grâce à la patience de son frère - qui venait passer le week-end chez ses parents en dehors de l'université - elle se mit à reparler. Sa voix. Cela lui faisait bizarre de l'utiliser à nouveau. Elle redécouvrit son salon, la salle à manger et le visage de ses parents. Vieillis, les traits inquiets ... Elle leur en avait fait voir plus qu'elle ne l'aurait voulu. Elle se remit à leur parler, et bien évidement ils ne pouvaient lui en vouloir d'avoir mit autant de temps à se remettre des épreuves qu'elle avait vécue ... Bien d'autres ne s'en remettent jamais. Arisu était heureuse de retrouver sa famille. C'est ainsi qu'elle se remit à sortir de son espace clôt qu'est sa chambre, à manger à nouveau en famille. Mais il lui fallu du temps pour se mettre à sortir à l'extérieur ... Elle s'inscrit également dans une école particulière où d'autres personnes comme elle ont dû pour une raison ou une autre arrêter l'école en cours de route. Les cours ne sont pas obligatoires tous les jours, elle peut y aller quand elle est sûre de pouvoir sortir. Cela lui permettra d'avoir un diplôme reconnu lorsqu'elle aura passé tous les examens scolaires. Reprendre une vie presque normale en somme ...

C'était aujourd'hui, la sortie du jeu qu'elle avait attendu pendant des mois ! Arisu avait eu l'occasion de faire partie de la petite famille des bêta testeurs, les tous premiers ayant pu mettre les mains sur ce jeu et ce casque virtuel ! Bien évidement, elle devait remettre les bugs, et autres soucis qu'elle pouvait rencontrer dans la bêta. Arisu s'est très vite adaptée au jeu et s'est montrée excellente dans certains métiers que proposait le jeu. Elle n'avait qu'une hâte : la sortie du jeu complet ! Malgré le fait qu'elle ai réussi à ne plus être l'hikikomori qu'elle était plus jeune, ce jeu avait prit pas mal de son temps. Enfin, une fois que la bêta fût fermée, elle sortie à nouveau de sa chambre, allant à la rencontre de ses parents à leur plus grand soulagement. Leur fille était comme ça, ils avaient apprit à vivre et comprendre le rythme particulier de la demoiselle. Ils ont toujours été présents même si elle les repoussait ... Enfin, au fur et à mesure leurs relations avaient évoluées positivement. Et ce soir-là, elle leur avait promis de ne pas rester coincée trop longtemps sur ce jeu parce qu'elle commençait à faire de réels efforts pour passer du temps avec eux, ses parents qui avaient été si compréhensifs ... Mais le jeu était tellement prenant qu'elle ne vit pas l'heure qu'elle s'était fixée arriver. Elle s'excuserait platement. Arisu essaya de se déconnecter, elle connaissait le menu du jeu par cœur à force d'y avoir joué durant la bêta cependant le bouton qui lui permettait de revenir à la vie réelle était grisé. Impossible de sortir et d'enlever ce casque. Elle fût transférée comme bon nombre de joueurs sur la place principale, la voix rauque du créateur du jeu se fît entendre de tous. Piégés ? Tuer tous les boss et atteindre le dernier niveau ? Pas impossible ... S'il lui fallait ça pour sortir de ce fichu jeu et retrouver sa famille, elle le ferait. Car oui Arisu dans le jeu était devenue impitoyable, un caractère qu'elle n'avait cependant pas dans la vraie vie. Pas de guilde, pas de boulets, elle avait fait bien sûr des alliances pour s'en sortir mais toujours en solo. Après, rien n'est sûre que cette fois-ci elle s'en sortirait seule ...  


derrière l'écran
Alohaaaaa ! Je me surnomme Pixelle, enfin ce n'est que mon pseudo sur la toile, sinon l'on me connaît sous le nom de Laeti. J'viens d'un plat pays appelé Belgique et j'ai bientôt 25 balais   et un mot pour la fin :   sisi ça compte les smileys  


fiche by Anthemis.
crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.



Dernière édition par Arisu Nishimura le Mer 8 Juin - 7:25, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 
 


Avatar : Ryan Reynolds
Métier : Boucher
Famille : Il espère de tout son coeur qu'aucun des membres de sa famille n'est piégé à Aincrad
Messages : 150
Date d'inscription : 29/05/2016
Cors : 61

MessageSujet: Re: Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks   Lun 30 Mai - 4:54


Laeti !!!!!!!

Je ne connais pas du tout la célébrité que tu as choisi mais elle a une bonne bouille Et puis ... bêta-testeur hein !! très bon choix !!

J'ai vraiment hâte de découvrir la demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 
 


Avatar : Im Jin Ah (Nana)
Métier : Aucun job (ancienne hikikomori)
Famille : Ses deux parents s'inquiétant pour elle IRL, et un frère qu'elle espère ne pas trouver à Aincrad ...
Messages : 54
Date d'inscription : 21/03/2016
Cors : 53

MessageSujet: Re: Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks   Lun 30 Mai - 6:12

Caaaaaaaaal

J'ai connu Nana au moment de la refonte de WL pour mon Kitsune et je l'ai trouvé tellement adorable que j'avais envie de jouer avec ici aussi

Bah attends, c'est LE groupe fait pour moi, il m'a appelé dès que j'ai débarqué

Haha, je sais même pas du tooooout ce que je vais en faire /file se cacher/

_________________


❝HUMMINGBIRD HEARTBEAT❞
Even the seasons change, Our love still stays the same, You give
me the hummingbird heartbeat, Spread my wings and make me fly,
The taste of your honey is so sweet, I see the sun rise in your eyes,
your eyes, We've got a future full of blue skies, blue skies ● Katy Perry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 
 


Avatar : Ryan Reynolds
Métier : Boucher
Famille : Il espère de tout son coeur qu'aucun des membres de sa famille n'est piégé à Aincrad
Messages : 150
Date d'inscription : 29/05/2016
Cors : 61

MessageSujet: Re: Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks   Lun 30 Mai - 7:05


C'est une super idée en tous cas !!

J'avoue que ce groupe, j'avais bien envie de le voir se remplir un peu Yuna va pouvoir apprendre à Raph comment survivre dans ce merdier

XDDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 
 


Avatar : Im Jin Ah (Nana)
Métier : Aucun job (ancienne hikikomori)
Famille : Ses deux parents s'inquiétant pour elle IRL, et un frère qu'elle espère ne pas trouver à Aincrad ...
Messages : 54
Date d'inscription : 21/03/2016
Cors : 53

MessageSujet: Re: Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks   Mer 8 Juin - 7:28

Héhé j'espère qu'il va se remplir aussi ce petit groupe dis donc !

Ah mais clairement elle aidera si Raph a besoin d'un coup de main, mais faut pas trop lui en demander mouhahaha c't'une solitaire la demoiselle afro

_________________


❝HUMMINGBIRD HEARTBEAT❞
Even the seasons change, Our love still stays the same, You give
me the hummingbird heartbeat, Spread my wings and make me fly,
The taste of your honey is so sweet, I see the sun rise in your eyes,
your eyes, We've got a future full of blue skies, blue skies ● Katy Perry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 
 


Avatar : Ryan Reynolds
Métier : Boucher
Famille : Il espère de tout son coeur qu'aucun des membres de sa famille n'est piégé à Aincrad
Messages : 150
Date d'inscription : 29/05/2016
Cors : 61

MessageSujet: Re: Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks   Mer 8 Juin - 7:47





Validation



Malheureusement pour toi, te voilà fais comme un rat, captif d'Aincrad. N'oublie pas de recenser ton avatar pour éviter qu'un autre visiteur ne te le prenne sous le nez. Tu peux aussi recenser ton métier, ce sera utile à tous.

Maintenant, tu vas pouvoir rencontrer les autres joueurs en te rendant sur leur fiche de liens. Nous espérons que vous vivrez ensemble des explorations épiques !

Alors avant de te souhaiter la bienvenue officiellement à Aincrad, nous tenons à te rappeler que si tu souhaites filer un coup de pouce, tu peux voter.

Et surtout éclate-toi bien !!!    

Commentaire : Pauvre Arisu !! Ils ont pas été sympas les gens de son bahut =/  J'ai beaucoup aimé ton histoire et vu le caractère que tu lui as donné, ça va être très intéressant à suivre inrp      

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


 
 


Avatar : Im Jin Ah (Nana)
Métier : Aucun job (ancienne hikikomori)
Famille : Ses deux parents s'inquiétant pour elle IRL, et un frère qu'elle espère ne pas trouver à Aincrad ...
Messages : 54
Date d'inscription : 21/03/2016
Cors : 53

MessageSujet: Re: Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks   Mer 8 Juin - 7:56

Merciiiiiiii

Haha ouais, la pauvre, je lui ai pas fait une vie facile u_u (mais que j'aime les histoires tristes )

Aaaah j'espère bien que mes rp's vont être intéressants avec la demoiselle

_________________


❝HUMMINGBIRD HEARTBEAT❞
Even the seasons change, Our love still stays the same, You give
me the hummingbird heartbeat, Spread my wings and make me fly,
The taste of your honey is so sweet, I see the sun rise in your eyes,
your eyes, We've got a future full of blue skies, blue skies ● Katy Perry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks   Aujourd'hui à 1:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Arisu ● It was the fourth of July You and I were, you and I were fire, fire, fireworks
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orages au Mont July (01) - 3 juillet 2010
» Third Axis Fourth Ally: Romanian Armed Forces in WW2
» I'LL BE YOUR MIRROR / 23 - 24.07.2011 / Londres
» Pitchfork Music Festival : 15 - 17 juillet 2011
» Make-up par Lylyesp *commission pour July* p10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be a part of History :: Create your avatar :: Select your avatar :: Now and forever, you're mine-
Sauter vers: